Prothèse complète

Prothèse complète polymérisée

22/06/2017

Zéro reste à charge

Une concertation en septembre

L’objectif du zéro reste à charge pour les prothèses dentaire, auditives et l’optique pour 2022 qui a été promis par le candidat Macron « suppose de gagner en efficience tout au long de la chaine de valeur, de définir un panier de soins indispensables, à tarifs opposables, en fixant des plafonds de prix, et un partage de la prise en charge entre assurance maladie obligatoire et complémentaire », selon Agnès Buzyn.

C’est ce qu’explique la ministre de la Santé dans une note adressée au Premier Ministre et dont l’Argus de l’Assurance a pu prendre connaissance. Mme Buzyn prévoit une concertation sur ce sujet avec l’ensemble des parties prenantes dès le mois de septembre.

Dans cette note qui détaille la feuille de route de son ministère, la ministre indique qu’elle compte aussi s’attaquer aux dépassements d’honoraires en incitant les professionnels de santé à les modérer par les contrats responsables et les négociations conventionnelles. Autre point, le tiers payant devient généralisable et non plus généralisé.

« Dialogue constant et constructif »

Agnès Buzyn veut « un dialogue constant et constructif avec l’ensemble des acteurs du système de santé ». Depuis son installation, la ministre consulte. Elle a rencontré les représentants des médecins. Les syndicats dentaires - la CNSD et l’UD pour le moment - ont été reçus par son conseiller Olivier Dauberton le 8 juin dernier. La FSDL doit être reçue le 29 juin.

« Le conseiller de la ministre a fait preuve d’une réelle écoute, tout en nous rappelant l’objectif affiché du président de la République en matière d’accès aux soins dentaires » explique-t-on à la CNSD qui attend la prochaine étape, le rendez-vous avec la ministre pour « confirmer cette volonté d’écoute vers une profession en souffrance ». L’UD a pris acte de la volonté du cabinet de restaurer un climat de confiance, propice à la réouverture d’un dialogue respectueux des intérêts de toutes les parties. Le syndicat rapporte les questions qui ont été au menu des discussions avec le conseiller : le règlement arbitral, la généralisation du tiers payant, la démographie professionnelle, la prévention et le tripartisme. 

Anne-Chantal de Divonne

Réagir à l'actualité

Pseudo :

Suivez-nous

(Publicité)


La lettre d'info

Recevez la lettre d'info du
chirurgien-dentiste

Et la newsletter de la revue Clinic
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...