Journal de Parodontologie & d'Implantologie Orale n° 4 du 01/11/2018

Article

Selena TOMA1 / Elisabeth GERIN2 / Selma KESSLER2 / Jérôme Frédéric LASSERRE3  

1- Chef de clinique adjoint, licenciée en sciences dentaires, spécialiste agréée en parodontologie, docteur en sciences dentaires, Cliniques universitaires Saint-Luc, service de parodontologie, Institut de recherche expérimentale et clinique (IREC), pôle de morphologie, Université catholique de Louvain, Belgique2- Assistante en parodontologie, Cliniques universitaires Saint-Luc, Service de parodontologie, Université catholique de Louvain, Belgique3- Praticien hospitalier, licencié en sciences dentaires, spécialiste agréé en parodontologie, docteur en sciences dentaires, Cliniques universitaires Saint-Luc, service de parodontologie, Université catholique de Louvain, Belgique

Résumé

Résumé

Les implants dentaires, utilisés en routine pour remplacer une ou plusieurs dents, peuvent donner lieu à des complications appelées mucosites ou péri-implantites, qui menacent la survie de l'implant. Malgré un taux de succès élevé à 5 ans, de plus en plus de cas d'inflammations péri-implantaires accompagnées de pertes osseuses sont décrits dans la littérature. On estime que 30 % des patients souffriraient actuellement de péri-implantite. La littérature récente ne montre aucune supériorité d'une méthode par rapport à une autre pour traiter la péri-implantite. Parmi celles-ci, un traitement mécanique de la surface de l'implant est souvent proposé. Peu d'évaluations in vitro et in vivo de ces traitements ont été réalisées. Une meilleure compréhension de leurs effets sur les surfaces en titane pourrait aider le clinicien à choisir la technique la plus appropriée pour gérer la péri-implantite.

Summary

Abstract

Dental implants, routinely used to replace one or more teeth, can lead to complications such as mucositis or peri-implantitis, which threaten the survival of the implant. Despite a high success rate at 5 years, more and more cases of peri-implant inflammation with bone loss are described in the literature. It is estimated that 30 % of patients currently suffer from peri-implantitis. Recent literature shows no superiority of one method over another in treating peri-implantitis. Among these, mechanical treatment of the implant surface is often proposed. Few in vitro and in vivo evaluations of these treatments have been performed. A better understanding of their effects on titanium surfaces may help the clinician to choose the most appropriate technique for managing peri-implantitis.

Key words

periimplantitis, surgical treatment, implant surface decontamination.

Abonné, vous avez un compte ?




Mot de passe oublié ?

Abonné, vous n'avez pas de compte ?


Je crée un compte

Vous n'êtes pas abonné ?


Je m'abonne

Notre service client est à votre disposition au numéro : 01 84 18 10 56 ou bien directement par email : service-clients@editionscdp.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...